Fricote magazine-L'épicurien urbain, trimestriel en Anglais et en Français

 

 

Cuistots du dimanche, McGyver du frigo, sandwichologies et fins gourmets, Fricote vous sont dédiés. Comme vous, l’épicurien urbain ramène des Toblerone géants du duty free, bave devant un épisode du Pti Chef  et twist' son Paris-Brest de 16H. Comme vous, l'épicurien urbain a plis de photos de bouffe que de sa maman dans son iphone et s'abonne à Fricote Mag (message subliminal assumé)

 

Fricote, c’est une envie de tomates au sel chez Bocuse. C’est pomper les bonnes adresses de ses potes, et s’en attribuer le mérite lors d’un first date. C’est faire le grand écart entre un banc public et une caisse de champagne. Ce sont les bons plans musique, cinéma, photo & design rangés dans le même placard. C’est aussi un œil attentif sur les créatifs qui font vivre cette « culture food » : du commis au chef, de l’architecte au blogueur/graphiste free-lance, seul-tout dans sa chambre. Fricote, c’est au final le bouche à oreille à la dimension d’un ma- gazine. Par vous tous, pour nous tous.

La presse papier sur ce créneau est un peu comme votre estomac à 12h24 après deux heures de maths avec Mme Pichon : vide. Hormis les recettes de mamie, les 36 façons de simuler un régime ou les astuces pour garder son Chablis à 7°C, que dalle. En pleine tendance du « fait maison » et du «fais-le toi-même », et à l’heure où la valeur refuge se cache dans le dernier bac de votre frigo, Fricote s’invite chez vous et dans vos kiosques.

Car il était temps de réparer l’anomalie et tenter de vous proposer un titre qui corresponde à votre fringale périodique.